Le Comptoir des Pertuis
bandeau
Dans les marais, l’eau de mer, qui contient environ 30g de sel par litre, est introduite dans le vasais au moment des fortes marées. Elle y restera en réserve, pour ensuite circuler à chaque besoin dans le réseau hydraulique par lequel elle s’évaporera peu à peu. De bassin de décantation, en bassin de décantation, le soleil et le vent opèrent, transformant l’eau de mer en saumure de plus en plus salée.

Avec cette évaporation naturelle, la chauffe, tout au long du circuit hydraulique, aboutira dans les aires de récolte où la salinité atteindra 270g par litre. L’eau est alors saturée en sel et cristallise.

Le plus délicat dans le travail du saunier est le réglage de l’eau. Si le principe est simple, il nécessite la maîtrise du réglage des débits entre les différents bassins du marais pour favoriser la récolte.
Mettre assez d’eau, mais pas trop, anticiper la force du vent, l’évaporation et les caprices du temps...
plan hydraulique du marais salant
de l’évaporation à la cristallisation, tout un circuit...